Mondes imaginaires

Le festival des Imaginales

leonore.jpg

Léonore

Un moment de magie et d'évasion

  • Pour vous, Epinal Tourisme c'est : Des événements culturels à noter absolument
  • Votre plat local préféré : Les beignets à la myrtille
  • Votre site touristique local préféré : Les ruines de Châtel-sur-Moselle, pendant les Médiévales

Un saut dans le temps

À mon arrivée sur le festival je suis accueillie par des troupes de reconstitution napoléonniennes, des vikings ou encore des personnages de Marvel. Je troque mon argent liquide contre la monnaie du festival : le loki et je peux enfin prendre possession du lieu où se déroulent les festivités : le Parc du Cours. Ce parc à l’anglaise de 28 hectares bordant la Moselle se transforme, le temps d’un week-end, pour accueillir auteurs, illustrateurs, lecteurs, curieux et rêveurs.

Les carrés d’herbe deviennent des terrains d’escrime, des lieux de conciliabule ou de déambulation de faunes et de fées. Entre les arbres et les massifs de fleurs, on peut apercevoir des visiteurs aux costumes originaux, de gigantesques chapiteaux colorés ou encore des performances de bodypainting. Au détour d’un chemin ou entre deux bottes de foin, des pièces de théâtre s’improvisent et de preux chevaliers se donnent en spectacle... Tous mes rêves prennent vie !

Une programmation éclectique

La programmation est riche et variée : concerts, expositions, conférences, tables rondes, animations, soirées spéciales, jeux de rôle et de plateaux... Quatre jours durant, je partage avec plus d’une centaine d’invités venant de divers horizons, écrivains ou artistes, auteurs de fantasy, science-fiction, fantastique, romans historiques, contes et légendes, leur passion.

Aux quatre coins du parc trônent des « Magic Mirrors », chapiteaux miroir conçus à la manière d'une salle de bal des années folles. En franchissant le seuil de la porte, je suis plongée dans un univers feutré, ambiance art nouveau, grâce à l’atmosphère chaude des velours carmins et à l’assemblage des boiseries, vitres et miroirs. J'assiste à une table ronde et à une conférence donnée par un écrivain qui parle de ses créations, de ses idées et prodigue quelques conseils aux jeunes amateurs, dans une ambiance conviviale et intimiste.

Des auteurs des 4 coins du globe

Mais il y a une autre raison pour laquelle Les Imaginales attirent autant de visiteurs à chaque édition : des auteurs et illustrateurs connus mondialement n’hésitent pas à faire le déplacement pour l’occasion ! Je m’aperçois que certains sont même devenus des habitués et leurs séances de dédicaces ressemblent presque à des retrouvailles entre amis. Chaque année, de nouveaux noms font leur apparition : ils symbolisent la découverte pour certains et la concrétisation d'un rêve pour d'autres. 

À l'inverse d'une librairie, inutile de compter le temps passé à feuilleter le nouvel ouvrage de mon auteur préféré. C'est aussi l'opportunité de redécouvrir sous un autre angle les livres qui ornent nos étagères, à travers les rencontres et les échanges avec d'autres passionnés ou des auteurs. Je n’aurais jamais cru pouvoir échanger avec mon auteure préférée, Robin Hobb, ou pouvoir blaguer avec l’auteur belge Stefan Platteau !

Epinal, capitale des mondes imaginaires

Grande fan de littérature de l’imaginaire, je ne pouvais pas passer à côté de ce festival incontournable en France et en Europe. C'est décidé : chaque année, je ne raterai ce rendez-vous pour rien au monde. 

Avant de quitter le festival, je me devais de faire un tour à la boutique pour me procurer un souvenir de l'édition (affiches et autres objets dérivés y sont commercialisés) et du territoire : on y retrouve une sélection des principales spécialités du terroir et des savoir-faire de la région, en passant par les célèbres images d'Epinal ou les tissages des Vosges.

Un événement gratuit & tout public

Un cadre verdoyant bordé par la Moselle

L'un des premiers salons internationaux de littérature d'imaginaire