L’ARCHÉOLOGIE DU PASSÉ RÉCENT ET LES LIMITES DE L’INTERPRÉTATION DES VESTIGES

Conférence à Épinal

imgcarousel-name-mising
  • Cycle de conférence « Archéologie et fiction »
    Le fossé qui existait autrefois entre le passé et le présent et entre l’archéologie des temps lointains et celle des temps récents a commencé à disparaître. Cette « archéologie du passé récent », notamment des conflits contemporains, connaît aujourd’hui un fort développement. Les barrières qui jadis cloisonnaient les domaines de l’histoire, de l’archéologie et de l’anthropologie ont commencé à s’effriter. Les défis qui en résultent
    pour les méthodologies traditionnelles ont généré une révolution silencieuse qui sape la manière dont ces disciplines ont traité le passé.

    Par Michaël Landolt, archéologue à la Direction régionale des affaires culturelles du Grand Est/Service régional de l’archéologie, Metz
    Sans réservation dans la limite des places disponibles
  • Tarifs
  • Gratuité
Horaires
Horaires
  • Le 15 novembre 2019 de 18:00 jusqu'à 19:30
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur L’Archéologie Du Passé Récent Et Les Limites De L’Interprétation Des Vestiges :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur L’Archéologie Du Passé Récent Et Les Limites De L’Interprétation Des Vestiges, soyez le premier à en laisser un !