De l'ancien au contemporain

À la découverte du Musée départemental d'art ancien et contemporain

Couple en voyage

Sylvia & Daniel

Explorer l'un des plus importants musées de Lorraine

  • Pour vous, Epinal Tourisme c'est : L'opportunité de découvrir une destination aux richesses insoupçonnées
  • Ton plat local préféré : Le jus de Camerise
  • Ton site touristique local préféré : Le Moulin Gentrey

Les allures d'un grand vaisseau de verre

À la recherche d’une activité à faire en intérieur par un dimanche d’hiver, nous avons découvert le Musée d’art ancien et contemporain (MUDAAC), situé en plein cœur d’Epinal.

Plus de 30 000 objets et œuvres d’art, de la préhistoire à l’art du XXIe siècle sont conservés dans ce bâtiment de 4000m2 à l’architecture moderne. À notre grande surprise, l’entrée est gratuite le premier dimanche du mois et une visite guidée sur une thématique différente est proposée.

Nous sommes tout de suite subjugués par ce musée à ciel ouvert, avec une monumentale nef de verre.  Arrivés en début d'après-midi et la visite guidée ayant lieu à 16h, il nous est proposé des audioguides pour 1€ supplémentaires. Nous choisissons cette option afin de nous assurer une visite libre optimale.

Des œuvres pour tous les goûts

Le musée est réparti sur trois niveaux : le rez-de-chaussée est dédié à l’histoire antique et gallo-romaine, le premier étage abrite le parcours permanent des collections Beaux-arts ainsi que l’exposition temporaire du moment, tandis que le dernier étage est réservé à une collection d’art contemporain d’envergure internationale.

Nous commençons notre visite par les expositions permanentes. Les salles sont larges et bien éclairées. Nous suivons un parcours chronologique qui nous invite à découvrir quelques pépites d'artistes à la renomée mondiale comme Rembrandt, Claude Gelée, De La Tour, Newton, Warhol ou encore Villeglé.

Au fil de la visite, nous sommes surpris par la variété des collections, allant de l’archéologie à l’art contemporain. Un contraste surprenant mais agréable ! Comme un voyage dans le temps, à travers les siècles.

La part belle aux pastels

Nous terminons notre visite par l'exposition temporaire. Jusqu'au 5 mai 2022 le musée met à l'honneur sa collection de pastels. Une des technique des plus fragiles qui soit, sensible à la lumière mais aussi aux vibrations, ce qui rend leur présentation peu fréquente. Nous nous sentons privilégiés de pouvoir en profiter !

Nous pénétrons dans une salle sombre aux murs peints dans une teinte lila qui s'accorde parfaitement avec le thème de l'exposition. La lumière du soleil y est filtrée par des images apposées sur les vitres, ce qui nous plonge dans une atmosphère mystérieuse et intimiste.

Une trentaine d'oeuvres inédites se révèlent, nous sommes ébahis par la qualité et de la diversité de cette collection.

Entre ville et jardin

Au fond de cette salle, nous découvrons la pièce maitresse de cette exposition : Les yeux clos d'Odilon Redon. Des paysages aux accents impressionnistes composent la suite de l’exposition avec les œuvres de Victor Guillaume puis les natures mortes d’Étienne Cournault. Pour clôturer l’exposition, un petit pastel abstrait de Zoom Walter témoigne de la fascination des artistes contemporains pour cette technique.

Le moins que l'on puisse dire est que ce musée regorge de trésors. Nous avons mis près de 2h30 pour tout voir, l'après-midi est passée à toute vitesse. Nous récupérons nos effets personnels restés en sécurité dans les casiers dédiés à l'entrée du musée, puis nous regagnons notre voiture stationnée à proximité, sur le parking du Champ de mars. Sur le chemin du retour, un rayon de soleil nous permet de profiter d'une balade dans le Parc du Cours, un parc à l'anglaise de 28 ha situé au bord de la Moselle. C'est confirmé, Épinal ne manque pas d'attraits ! Il nous faudra y revenir prochainement pour découvrir les autres secrets que la ville nous réserve.

Pour les petits comme pour les grands

Gratuit le premier dimanche du mois

Ateliers créatifs tous publics