-A +A

À ne pas manquer (site naturel, point de vue)

Arpentez la vallée du Côney, et découvrez les nombreux courts d’eau qui parcourent la Vôge-les-Bains…

Accessible en suivant le circuit n° 10 depuis la station de Bains-Les-Bains, après 1 h 30 de marche en suivant La Basse du Pommier, le site de l’étang Lallemand abrite une faune et une flore variée, typique des zones humides. Alimenté par un ruisseau prenant sa source aux Voivres, l’étang offre un joli cadre pour les amateurs de pique-nique ou pause-photo. Idéal à faire en famille, ce circuit plait à nos plus jeunes randonneurs, et pour cause ! On peut y aller à la rencontre du petit peuple d’eau douce : Tritons, libellules, grenouilles martin-pêcheur et autres papillons animent ce site protégé, classé au Conservatoire des Espaces naturels de Lorraine.

De retour par la ferme des Trois fontaines, on apprécie la vue sur la vallée du Coney et sur les deux plateaux avoisinants : celui de la Chapelle-aux-Bois et celui de Gruey-Les-Surance, situés à 400 mètres d’altitude.

Un peu de randonnée

Vous avez choisi de randonner en couple ? Le Sentier des Amoureux s’impose ! Quatre kilomètres de paysages romantiques, bercés par le chant du Bagnerot, la rivière locale, permettent une pause plus que recommandée ! À mi-parcours, vous voilà en pleine forme pour découvrir la forêt vosgienne : le Bois du Rédé est un parfait ambassadeur. Sentez-vous ses parfums aériens de sapin pectiné, d’épicéa, de pin sylvestre ? Les plus chanceux y taquinent la fraise des bois ou la myrtille. Et au sortir du bois, les courageux poursuivent vers le circuit de la Bourguignotte. En montant au belvédère de bois pour observer la faune, ils ignorent que cervidés ou sangliers ne sont jamais très loin, et les observent plus souvent qu’à leur tour ! Après l’aire de pique-nique, ils peuvent encore élargir la boucle et rejoindre celle du Raval. Dans une élégante hêtraie, comment ne pas être charmé par l’étonnante « Fontaine aux chèvres », dont les habitants disaient jadis en période de sècheresse, elle ne tarissait jamais !

Que vous soyez partant pour une, deux ou trois heures sur les sentiers de La Vôge-Les-Bains, l’enchantement n’est jamais très loin.