-A +A

Préparer son sac

Du casse-croûte au nécessaire médical, prévoyez tout ce qui pourrait vous servir avant de partir à l’aventure…

Matériel indispensable

Un bon randonneur ne part jamais sans un minimum de matériel, même s’il ne s’en sert pas toujours. Il est préférable d’être prévoyant, pour éviter fringales ou coup de froid. Prévoyez donc un petit sac à dos avec les incontournables : de l’eau, des barres énergétiques, des fruits secs, un coupe-vent, un petit pull… voire un couteau pour partager son casse-croûte.

Et comme un randonneur averti en vaut deux, les clubs de marche recommandent de prévoir un nécessaire en cas de petit bobo du type écorchure ou ampoule : une compresse ou pansement et un spray antiseptique sont une bonne base.

Météo

Côté météo, nous recommandons de toujours connaître le temps qu’il va faire et de s’équiper en conséquence : il faut prévoir le changement de temps ou une petite ondée, les évènements présentant le plus de risques étant les phénomènes orageux ou les vents forts, surtout en forêt.

Équipement

Les bâtons de marche aident à répartir l’effort sur la partie haute du corps et sont des alliés qui peuvent s’avérer précieux sur les sentiers parfois caillouteux de nos campagnes.

Température

S’il fait chaud, prévoir le chapeau de soleil et la crème solaire afin de bien se protéger avant de partir ; réitérer l’application toutes les 2 heures. Bien couvrir la tête des enfants. Et, même si c’est une évidence, les chaussures de marche fermées restent les plus sûres, pour protéger les chevilles en cas de glissades, mais aussi les pieds en cas de présence d’insectes indésirables.

Pour l’hiver, nous vous recommandons de bien adapter votre matériel en conséquence, nos paysages sont de vrais petits coins de paradis nappés de leur lit blanc. Pantalon de ski recommandé ! et si le terrain est propice, vous pourrez peut-être pratiquer le ski de fond, ou des raquettes…

Précautions

Si vous partez seul (et les adeptes de la randonnée en solitaire se reconnaîtront), il est sage de prévenir une personne du lieu où l’on se rend et l’heure approximative de retour. Une connaissance, le propriétaire du camping, du gîte ou l’hôtelier, voire le personnel de l’office de tourisme : sage précaution, car le téléphone portable qu’on aura pris soin néanmoins d’insérer dans le sac à dos peut avoir ses limites.

Bien préparer sa randonnée vous permettra de partir en toute sérénité et de profiter au mieux de nos beaux paysages et découvrir les secrets de belles forêts.